Portrait de producteurs

Wilfrid Roche

Son exploitation est à Chalmazel-Jeansagnière et compte 40 vaches montbéliardes avec un troupeau de vaches allaitantes en parallèle. Après des études supérieures en biologie, il choisit de s’installer en 2003 en individuel. Depuis 2013, il est en GAEC avec son frère.

Pour les tâches journalières, c’est une chance d’être différents et complémentaires entre frères : pour son frère, une petite préférence pour la mécanique, pour Wilfrid, pour les vaches allaitantes … Les vaches laitières, l’administratif et les pâtures?! C’est pour tous les 2.
Pourquoi l’AOP ? A une époque où tous les produits alimentaires, qui plus est industriels sont montrés du doigt et disséqués pour évaluer leur dangerosité ou non, il est pour lui indispensable pour continuer à produire du lait dans nos zones de montagne, de pouvoir se démarquer du lait traditionnel.

Un petit mot : « Avoir la chance d’avoir pu choisir son métier, de pouvoir gérer son entreprise à sa guise, de vivre dans une région tranquille et accueillante, de maintenir des familles dans nos zones rurales : pour toutes ces choses, il est très important que les agriculteurs puissent continuer d’exploiter et de vivre de leur travail « .
📷 : Vincent Chambon Photographie

Gilles Joanin

Il est devenu agriculteur par passion. A 58 ans, il a été aide familial et employé communal à temps partiel. Après sa formation, il s’est installé en 1995.
EN SAVOIR +

Josiane Grange

Après une formation BPA à Précieux, elle s’est installée en 1989 sur l’exploitation de ses beaux-parents. Son mari travaillant dans une coop agricole, il est apparu que son installation était une opportunité de vivre leur passion commune pour l’agriculture.
EN SAVOIR +

Georges Goutte

Après avoir travaillé quelques années à la laiterie du Pont de la Pierre pour me fabriquer, il devient agriculteur par passion à la suite de ses parents il y a 30 ans, à Sauvain.
EN SAVOIR +