Portrait de producteurs

Michel Barou

Son exploitation est à Chalmazel-Jeansagnière : il est installé depuis 1993, sur une petite ferme familiale, avec une vocation historique aux trois ressources de subsistance locales : agriculture, tourisme et forêt.

Ce métier était avant tout un moyen pour vivre sur le territoire. Aujourd’hui, il défend une trajectoire « vers un modèle agricole vertueux à vocation holistique, c’est-à-dire qui tend à minimiser les externalités négatives du métier, en matière de santé publique et d’environnement…Un modèle capable de générer des emplois locaux directs et indirects, et c’est le cas avec les fromageries. »
Son combat est aussi celui de la reconnaissance sociale du métier, de son rôle nourricier primordial, qu’il partage au fil des rencontres occasionnées par l’activité agrotouristique de sa femme, accompagnatrice, et de son métier.

Josiane Grange

Après une formation BPA à Précieux, elle s’est installée en 1989 sur l’exploitation de ses beaux-parents. Son mari travaillant dans une coop agricole, il est apparu que son installation était une opportunité de vivre leur passion commune pour l’agriculture.
EN SAVOIR +

Georges Goutte

Après avoir travaillé quelques années à la laiterie du Pont de la Pierre pour me fabriquer, il devient agriculteur par passion à la suite de ses parents il y a 30 ans, à Sauvain.
EN SAVOIR +

Franck Pallay

Je suis le dernier de 5 enfants, j’aidais tout le temps à la ferme. C’est avant tout une passion plus qu’un métier. J’ai 44 ans. Je n’ai pas pu reprendre la ferme familiale, trop d’investissement à réaliser.
EN SAVOIR +