Portrait de producteurs

Georges Goutte

Après avoir travaillé quelques années à la laiterie du Pont de la Pierre pour me fabriquer, il devient agriculteur par passion à la suite de ses parents il y a 30 ans, à Sauvain.

Il livre son lait à Hubert Tarit, la Fromagerie des Hautes Chaumes, depuis une dizaine d’années. Son exploitation compte 30 vaches laitières et 30 génisses de race montbéliarde. L’AOP lui permet d’avoir un revenu plus élevé et la satisfaction que son lait soit transformé en circuit court. Ce qu’il aime dans son métier? Il aime nourrir les bêtes, la traite, la gestion de l’herbe, les foins et surtout être son propre chef.
Son meilleur souvenir : l’arrêt de l’ensilage pour passer au foin ventilé.
Son moins bon : hiver 2000, il a fallu accueillir pendant 2 mois les vaches de son voisin dont la stabulation avait été détruite par la tempête.
« Je suis heureux dans mon métier surtout que j’ai gardé une ferme à taille humaine que j’espère pouvoir transmettre dans quelques années ».

Josiane Grange

Après une formation BPA à Précieux, elle s’est installée en 1989 sur l’exploitation de ses beaux-parents. Son mari travaillant dans une coop agricole, il est apparu que son installation était une opportunité de vivre leur passion commune pour l’agriculture.
EN SAVOIR +

Georges Goutte

Après avoir travaillé quelques années à la laiterie du Pont de la Pierre pour me fabriquer, il devient agriculteur par passion à la suite de ses parents il y a 30 ans, à Sauvain.
EN SAVOIR +

Franck Pallay

Je suis le dernier de 5 enfants, j’aidais tout le temps à la ferme. C’est avant tout une passion plus qu’un métier. J’ai 44 ans. Je n’ai pas pu reprendre la ferme familiale, trop d’investissement à réaliser.
EN SAVOIR +